Owens Projet d'Atténuation de la poussière du lac (phase 8) à l'aide des Géotextiles Thrace NG sous base de gravier.

Le Projet
En 2000, le ministère de l'Eau et de l'Énergie de Los Angeles (LADWP) a été mandaté pour atténuer le risque pour la santé créé par les tempêtes de poussière à travers le 285 kilomètre carrés du lac asséché connu comme Owens (Dry) Lake en Californie du Sud, États-Unis. Ce lac est considéré comme le site de l'un des  pires sites de poussière d’air PM-10 (question du diamètre des particules de 10 microns) en Amérique du Nord.
.
Le Défi
À Owens (Dry) Lake en Californie du Sud, Etats-Unis, des rafales de vent de plus de 30km/h οnt lévé plus de 50 tonnes par seconde de brouillard de poussière sur le bassin du lac. Atteignant parfois une hauteur de plus de trois kilomètres, ces tempêtes de poussière ont envoyé une quantité de poussière 130 fois la limite fixée par l’Agence de la Protection Environnementale (EPA) des États-Unis pour les matières particulaires dans l'atmosphère, en la dispersant à l'écart de plus de 400km du lac. Ces tempêtes ont eu lieu 25 fois ou plus chaque année, généralement à l'automne et au printemps. Composée de particules microscopiques d'un diamètre inférieur de dix microns (PM10), cette poussière contient des niveaux élevés de métaux toxiques comme l'arsenic, le plomb et le sélénium avec des sels d'efflorescence. Étant la plus grande source de pollution par les PM10 aux États-Unis, ces tempêtes de poussière ont été une menace apparente pour la population de plus de 45.000 personnes dans Owens Valley et les régions voisines.
Afin d'atténuer la poussière, trois solutions ont été utilisées : Des inondations faibles, de la végétation gérée et l'utilisation d'une couverture de gravier sur un tissu non tissé de géotextiles. Les solutions d'inondation peu profonde et de la végétation gérée se sont avérés être à la fois non rentables et inamicales à l'égard de l'environnement en raison de la nécessité constante pour l'arrosage qui a abouti à une forte consommation d'eau. Ainsi, en 2012, la construction de la phase 8 du projet a porté sur l'utilisation de la couverture de gravier pour contrôler la poussière soufflée par le vent.

Conception du Projet.
Le Lac Owens répresentait le plus grand projet d'atténuation de la poussière à couverture de gravier dans les États-Unis. Le projet englobe l'écrasement, le transport et la mise en place d'à peu près 535 000m3 de gravier sur 5km2 en une épaisseur de 10cm. Selon un programme rigoureux, l'équipe de construction du Lac Owens a placé environ 5,8 millions de m2 de géotextile avant la diffusion de la couche de gravier sur le bassin du lac moelleux et instable où l'eau souterraine est à 50cm de la surface.
Les Géotextiles NG de Thrace Group ont été choisis pour leurs excellentes propriétés mécaniques, essayées et testées dans les grands projets partout dans le monde. La couche perméable non-tissée de géotextiles de fibres discontinues utilisée dans ce projet a rempli les fonctions de filtration et de séparation, ce qui empêche le gravier de s'enfoncer dans le bassin du lac de sol sablonneux avec un haut niveau des eaux souterraines et de perdre l'efficacité de son contrôle de la poussière.

Le Résultat
Le projet comprenait divers défis tels qu'un emplacement distant, des sols argileux sensibles (rapides) et de sédiments de bassin de lac secs chargés de sel, des conditions de construction difficiles et un temps limité. Cependant, le projet a été achevé un mois avant la date limite prévue et 2 mois avant la date limite d'achèvement du projet.
La poussière aéroportée peut être créée soit par des sources anthropiques ou de sources naturelles. Les sources anthropiques comprennent les mines, des décharges municipales, et d'autres installations de traitement des déchets. Les sources naturelles comprennent des rivières sèches ou de bassins de lacs secs. Avec la nécessité croissante de réduire la poussière de l'environnement, des méthodes créatives comme celle décrite ici peuvent être utilisées efficacement dans des situations pareilles et résoudre rapidement ce problème écologique et de santé de l'environnement.